L’association Yaka Fokus

Créée en 2016, Yaka Fokus est une association loi 1901 qui souhaite promouvoir, valoriser et démocratiser l’audiovisuel pour tous.

Si le mot « focus » en cinéma désigne la mise au point; il ne faut pas oublier que sa racine latine désigne « le foyer », l’endroit où l’on se réunit. Yaka Fokus veut incarner cette notion de foyer et créer grâce à l’audiovisuel des passerelles entre les disciplines et les milieux sociaux. Véritable outils de cohésion sociale et de découverte, l’association a pour but de faire se rapprocher ceux qui ont des choses à dire, ceux qui veulent comprendre et faire comprendre, entreprendre et partager quelque soit leurs connaissances, leur milieu ou leur âge.

En mettant l’accent sur le court métrage, le documentaire et l’éducation populaire, Yaka Fokus se lance dans une aventure à multiples facettes en s’inspirant du mouvement international Kino* et de l’audiovisuel participatif qui est un moyen d’expression, d’information, de création et de rencontres entre les citoyens, et qui insuffle des relations sociales et des dynamiques locales.

*Kino est un mouvement cinématographique international dont la devise est : « Faire bien avec rien, faire mieux avec peu, mais le faire maintenant. ». Ce mouvement a commencé à Montréal, au Québec (Canada) en 1999 et il compte maintenant plus de soixante cellules à travers le monde.

L’EQUIPE

 

Alyssa, 25 ans, présidente de l’association, animatrice socio-culturel dans l’associatif depuis bientôt 3 ans, diplômée d’une capacité en droit à la faculté d’économie et de droit de Nancy, projète de travailler dans la coordination ou la direction de projets associatifs et culturels.

« Pour moi l’audiovisuel c’est avant tout un outils de communication et de réflexion, quelque chose qui peut servir à s’exprimer mais aussi à transmettre et faire évoluer.»

Louise, 21 ans, trésorière de l’association, étudiante en master études et pratiques culturelles contemporaines à l’IECA (Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel) de Nancy, salariée à l’école maternelle La Fontaine du Plateau-De-Haye.« Ce que je préfère c’est le documentaire et tout ce qui s’en rapproche de près ou de loin. Mais j’adore aussi le film d’animation, les vidéos d’art urbain, les formats courts… j’aime beaucoup de choses en fait! »

Séléna, 22 ans, secrétaire de l’association, diplomée d’un BTS audiovisuel, étudiante en master études et pratiques culturelles contemporaines à l’IECA (Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel) de Nancy, a fait un stage à Dublin dans une web télé associative.«J’aime les séries et les formats hybrides comme les séries documentaires.C’est surtout le mélange des genres audiovisuels qui m’attire.»

Sullivan, 22 ans, membre fondateur de l’association, ancien étudiant en droit à Nancy, aujourd’hui étudiant en master études et pratiques culturelles contemporaines à l’IECA (Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel) de Nancy.« Le cinéma c’est avant tout pour moi un moyen d’inventer mais aussi de faire rire. Je suis particulièrement fan des comédies britanniques un peu barrées, et des films avec des animaux qui parlent.»